Changement de présidence au Conseil du Léman

Agir ensemble

Tout territoire doit se doter d’instruments adaptés au développement de sa prospérité. Cela est particulièrement vrai pour la région lémanique, dont le potentiel économique resterait latent si des hommes et des femmes dynamiques, investis et créatifs n’unissaient leurs forces dans cet objectif et dans cet esprit.

C’est cela, « un territoire en action ». Ce slogan paraît tenir de l’injonction mais il opère en réalité une démonstration. Il souligne que l’action, par définition, s’oppose à l’immobilisme. Il sous-tend que l’action naît de l’addition des énergies dans une ambition de partage et de complémentarité.  Ainsi, les « conventions d’affaires » au cours desquelles débattent des praticiens de tous horizons et de tous métiers prolongent l’identification des filières d’excellences déjà réalisée par le Conseil du Léman. L’intérêt est double. D’une part, il est sain et utile de confronter ses pratiques, ses attentes et ses observations. D’autre part, pour être réussis, de tels exercices embrasent par nature des secteurs variés, dont l’addition éclaire l’intérêt et l’attractivité de notre région.

Prenons quelques exemples. Parler de mobilité, c’est souligner notamment l’importance de la ligne ferroviaire Sud-Léman. Evoquer l’urbanisation consiste à s’interroger sur l’agriculture, y compris urbaine, en même temps que sur la mise en forme de projets comme la  valorisation de la filière bois. Dans ce secteur, les apprentis de la région confronteront d’ailleurs leur savoir-faire lors d’une manifestation organisée à la Cité des Métiers en novembre 2018. D’autres jeunes bénéficient d’incitations et de valorisation aussi dans les domaines – non exhaustifs –  de la culture ou du sport. Ils et elles sont l’avenir de notre territoire. Ces entrepreneurs de demain, futurs artisans, chercheurs, créateurs, cadres ou élus par exemple, assureront le prolongement de notre action. La responsabilité de chaque génération consistant à offrir aux suivantes le cadre d’un épanouissement meilleur encore, on peut ainsi confirmer ce que le Conseil du Léman proclame depuis 30 ans : culture, formation, transports, urbanisme, économie ne peuvent être dissociés. Une société est multiple et le territoire diversifié : c’est ce qui fait leur force.

François Longchamp
Président du Conseil du Léman
Président du Conseil d’Etat genevois