Résidences artistiques transfrontalières

Edition 2022

Dispositif pilote mis en place l’an dernier par le Conseil du Léman, les résidences artistiques transfrontalières sont reconduites cette année. La traversée de la frontière, au coeur de l’ADN de notre instance de coopération franco-suisse, est un critère essentiel de cette nouvelle édition. Appel aux artistes professionnels du bassin lémanique, toutes disciplines confondues.

Le Jury composé de représentants des services culturels des entités du Conseil du Léman se sont réunis en juillet 2022 suite au dépôt de près d’une vingtaine de candidatures.

Le Jury s’est félicité de la qualité des dossiers déposés et des propositions artistiques et culturelles, émanant de l’ensemble des territoire lémanique. La Haute-Savoie a été le territoire le plus sollicité en termes de lieu de résidence: 11 candidats y avaient identifié des structures avec lesquelles nouer des liens. Viennent ensuite l’Ain, puis les trois cantons ex-æquo. Une majorité de candidats résident à Genève et en Haute-Savoie.

Les résidences commencent en septembre 2022.

Liste des lauréats 2022

Yannick BERGER

Provenance : Ain – Lieux de résidence : Vaud – Disciplines : écriture, musique, podcast
Cet artiste de Bourg-en-Bresse est connu du département. Il s’agit d’un artiste professionnel ayant bénéficié d’une aide à la création en 2015 pour un spectacle de théâtre musical pop rock intitulé Too right now (l’instant Tiger). Son projet Kall Reco, spectacle musical de science-fiction, tourne autour de questionnements sur le futur de l’être humain et se nourrit d’interviews et de conférences sur la question. Il s’est adjoint la collaboration de deux institutions vaudoises reconnues qui le recevront en résidence : La Maison d’Ailleurs (musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires) et L’Amalgame (salle de concerts) à Yverdon-les-Bains.

Nicolas CILINS

Provenance : Genève – Lieu de résidence : Haute-Savoie – Discipline : art en commun
Avec La Dynamique des Archipels, cet artiste polyvalent, reconnu par ses pairs et par la profession, propose ici un projet d’art en commun, qui consiste à créer « dans l’espace social plutôt que dans l’atelier, sur une longue durée et avec d’autres plutôt que dans son for intérieur ». Il s’agira d’élaborer une série de performances publiques avec un groupe de femmes exilées, à travers lesquelles elles témoigneront de leurs rêves, de leur quotidien, etc. L’occasion de traiter des questions comme la frontière, l’identité, l’accueil du point de vue d’une communauté de femmes en exil.

Nicolas FOURNIER & Gabriel SCOTTI

Provenance : Genève/Valais – Lieu de résidence : Ain – Disciplines : arts visuels, musique
B|a|r|r|a|g|e, est porté par deux artistes genevois : Nicolas Fournier, peintre et graphiste, également très présent sur la scène valaisanne, et Gabriel Scotti, musicien, compositeur. Après une immersion dans le barrage de Génissiat pour y relever des empreintes sonores et visuelles, les deux artistes travailleront ces matières premières, les transformeront, chacun avec ses outils propres. Les résultats seront mis en dialogue, confrontés, combinés, etc. puis restitués au public lors d’une performance immersive et grâce à une publication. Projet « coup de coeur » du jury, il fait grand sens dans le parcours artistique de Nicolas Fournier.

Sarah FRUND

Provenance : Vaud – Lieux de résidence : Ain – Disciplines : théâtre, théâtre d’objets
Porté par la compagnie lausannoise Platypus, Blockbuster est un projet d’écriture théâtrale qui traite de la notion d’action (ou inaction) face au pouvoir, du besoin de super-héros et des différences que ces notions peuvent présenter de part et d’autre de la frontière. Nourries par des échanges et ateliers avec la population locale du premier lieu de résidence, La Grange aux Parapluies dans l’Ain, des scénettes extraites du spectacle seront présentées dans le second lieu de résidence, le Grand R, également dans l’Ain.

Aline MORVAN

Provenance : Haute-Savoie/Genève – Lieux de résidence : Haute-Savoie/Genève – Discipline : art plastique
Composter, se propose de réaliser une grande sculpture « composteuse », qui sera érigée dans le jardin du Musée de l’Ariana pour recueillir et transformer les déchets organiques des habitants des alentours. Mélangeant les savoirs traditionnels et les nouvelles technologies, l’oeuvre sera en partie réalisée à partir de déchets de céramique, devenant elle-même un exemple de recyclage. En amont auront lieu des rencontres et des ateliers avec des usagers de potagers familiaux et des spécialistes des déchets organiques.

CONTACT

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter Nathalie Hellen, coordinatrice des résidences artistiques pour le compte du Conseil du Léman au +41 (0)79 5678 550 ou par courriel residences@conseilduleman.org

Edition 2021

87 artistes ont répondu à l’appel à projets lancé par le Conseil du Léman le 6 avril dernier. Une réponse conséquente, qui confirme dans le contexte actuel la pertinence de ce nouveau dispositif de soutien à la création dans le bassin lémanique. Pour cette première édition de résidences artistiques, le Conseil du Léman a retenu 5 lauréats, avec des propositions mettant en lumière des domaines artistiques tels que le cirque contemporain, la musique, le théâtre, la photographie ou encore le récit et la vidéo.

Destiné aux artistes professionnels ayant leur domicile sur l’un des cinq territoires qui composent le Conseil du Léman, départements de l’Ain et de la Haute-Savoie, cantons de Genève, Vaud et Valais, ce nouveau dispositif de résidences artistiques a suscité l’intérêt de 87 artistes (ou collectifs d’artistes) du bassin lémanique. Que ce soit pour des projets de recherche ou de création, les résidences durent de trois à six mois autour de thématiques culturelles et dans des lieux choisis par les candidats. Dotés chacun d’une bourse de 13’000 CHF, les cinq projets lauréats ont été sélectionnés par le Comité du Conseil du Léman.

Marion Neumann (vidéo/film)

Et si le champignon pouvait guérir et changer notre société? C’est à cette question que Marion Neumann propose des réponses à travers son Fungarium imaginaire, où seront rassemblés les fruits de son exploration pluridisciplinaire. L’artiste a réparti sa résidence de six mois entre l’Ain et les cantons de Vaud et Genève. marionneumann.net

Julian Bellini et Georg Traber (théâtre)

Le Festival des Gestes modestes propose des performances intimistes le long de cours d’eau. Réduisant au minimum les moyens techniques, les artistes se déplacent d’une étape à l’autre à bords de petits bateaux, mi-voilier, mi­pédalo. Ce festival a été nourri par une recherche-performance autour de l’équilibrisme. Résidence de cinq mois entre Genève et l’Ain. lakraan.blogspot.com | traberproduktion.ch

Baiju Bhatt & Red Sun (musique/chant)

Emmené par le violoniste Baiju Bhatt, le quintet Red Sun a pris ses quartiers à l’Ecole de musique et de danse de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie) pour une résidence qui allie recherche artistique et pédagogie. L’ensemble a dévelppé sa prochaine création. Des ateliers et masterclasses avec étudiants ont jalonné les cinq mois de résidence. baijubhatt.com/red-sun

Collectif Partir d’un lieu (pluridisciplinaire)

Qui sont les sorcières et les sorciers d’aujourd’hui? Les cinq membres du collectif franco-suisse « Partir d’un lieu » enquêtent, improvisent, enregistrent, recueillent la matière qui servira à la réalisation d’une œuvre théâtrale en extérieur et en déambulation. Recherche effectuée lors d’une résidence de trois mois dans les cantons du Valais et de Vaud.

Florent Meng (photographie)

Avec son projet Atlas des Bords, Florent Meng poursuit une enquête photographique sur la frontière franco-suisse, les histoires et les gens qui la bordent ou la traversent. Zoom sur des objets confisqués en douane: leur signification, leur valeur. Recherche effectuée lors d’une résidence de cinq mois entre le canton de Vaud et le département de la Haute-Savoie. florentmeng.com

« Avec ce nouveau dispositif, le Conseil du Léman renouvelle son ambition de fédérer les acteurs autour de projets porteurs de sens. La circulation des artistes de part et d’autre de la frontière permet de croiser les regards et d’ouvrir la possibilité du dialogue, tout en valorisant les lieux du patrimoine. En cette période difficile, les enjeux sont nombreux. La coopération culturelle au sein du territoire lémanique, interconnecté et interdépendant, est une des clés pour y répondre. »
Pascal Broulis
Conseiller d’Etat du Canton de Vaud, Président Conseil du Léman 2020-21 .
« Le Conseil du Léman affirme son engagement fort en faveur d’une coopération culturelle à l’échelle du bassin lémanique. Développer l’identité lémanique a toujours été au cœur de son action. Cette première édition des résidences offre une opportunité nouvelle aux artistes de s’inscrire dans une démarche d’ouverture tout en expérimentant le vivre-ensemble franco-suisse. »
Chrystelle Beurrier
Vice-présidente, Présidente de la Commission Jeunesse lémanique et Culture 2020-21 .